Pia Freund / Soprano

 

Pia Freund fait ses études de chant à l’Académie Sibelius à Helsinki et les approfondie entre autres chez Prof. Dorothy Irving.

 

En 1992, elle fait son début dans « La Bohème » (Mimì) à l’Opéra National de Finlande, où elle interprètera, par la suite, de nombreux rôles : Anna dans « Les Joyeuses Commères de Windsor » de Nicolai, Kyllikki dans « Äidit ja tyttäret » (Mères et Filles) de Tuomela. D’autres rôles importants sont Micaëla dans « Carmen » de Bizet, Pamina dans « La Flûte enchantée » de Mozart, Belinda dans « Didon et Enée » de Purcell ainsi que Minna dans « Tietäjien lahja » (The Gift of the Magi) de Rautavaara.

 

Pia Freund acquiert du renom dans l’interprétation d’œuvres vocales diverses de la compositrice Kaija Saariaho : Clémence dans l’opéra « L’amour de loin » - grand succès à l’Opéra National de Finlande en automne 2004 et au printemps 2006 – et Refka dans « Adriana Mater », grand succès en 2008 à l’Opéra National de Finlande ainsi qu’à l’Opéra de Santa Fe aux Etats-Unis. Elle interprète le rôle-titre de l’oratoire « La Passion de Simone » en automne 2006 dans la première mondiale à Vienne, en 2007 au Festival de Musique de Helsinki et au Festival de la Mer baltique à Stockholm sous la direction de Esa Pekka Salonen.

 

Pia Freund chante également à l’Opéra de Norrland et au Théâtre de Dortmund. Elle se produit à de nombreux festivals internationaux : Rheingau Musik Festival, Les Arcs, Prager Frühling, Schleswig-Holstein Musik Festival, Huddersfield Contemporary Music Festival et l’Oleg Kagan Music Festival. En Finlande, on l’entend chanter au Festival de Helsinki, au Festival de musique de chambre de Kuhmo et de Naantali ainsi qu’au Festival de musique contemporaine de Viitasaari. 

                                            

Son répertoire de concert s'étend de la musique baroque à la musique contemporaine. Elle chante entre autres sous la direction de Esa-Pekka Salonen, Jukka-Pekka Saraste, Peter Schreier, Osmo Vänskä, Herbert Blomstedt, Harry Christophers, Ernest Martinez Izquierdo et Ralf Gothóni. A côté d’orchestres finlandais, Pia Freund chante également avec l’Orchestre philharmonique royal, l’Orchestre de chambre écossais, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’Orchestre symphonique de Navarre, l’Orchestre symphonique de Lucerne ainsi que l’Orchestre national d'Île de France. 

                                            

Pia Freund remporte le premier prix au concours de chant classique de Lappeenranta en 1992 et au concours Mustakallio en 1991. Egalement en 1991, elle gagne le concours de Kangasniemi. Elle se voit décerner le prix de la culture de la ville de Hämeenlinna ainsi que le prix Sibelius de la Société Sibelius. Elle fait de nombreux enregistrements de disques, de télévision et de radio.

 

Elle est particulièrement attachée à la musique de chambre et se produit régulièrement avec le quartet Meta4. Elle travaille régulièrement avec des poètes et compositeurs contemporains et participe tous les ans à des premières mondiales de nouvelles œuvres.

 

Cette coopération inclut entre autres les compositeurs Lotta Wennäkoski, Matthew Whittall, Kaija Saariaho, Libby Larsen et Paola Livorsi et la poète Maritza Nunez.